DIABETE sucré : Diagnostic et Traitement

Diagnostic :

Par définition, le Diabète est une augmentation du taux de Glucose dans le sang : on effectuera le diagnostic en mesurant ce taux, appelé la Glycémie. Une glycémie normale se situe autour de 1g/l ( 1 gramme de Glucose par litre de sang ). Elle varie de 0,8 à 1,3 g/l, suivant les phases de jeûne, de repas, d’activité physique etc … On diagnostique un état pré-diabétique lorsque la glycémie dépasse 1,5 g/ l de façon répétées, le diabète est avéré et nécessite une prise en charge thérapeutique lorsque les taux passent 2g/l. Il n’est pas rare que le diagnostic soit fait avec des valeurs beaucoup plus haute, en effet les symptômes cliniques restent frustres, et la dégradation de l’état général n’apparaît que tardivement dans l’évolution de la maladie. Les propriétaires doivent connaître cette maladie pour la détecter précocement. Le symptôme typique d’appel du Diabète reste la Poly-Uro _Poly-Dipsie : l’animal urine souvent et de grandes quantités car il boit beaucoup ( souvent 2 voir 3 fois la quantité bue auparavant ). Rappel : un chien d’environ 10 kg boit environ 1/2 litre d’eau par jour,à l’état normal.

La Glycosurie : l’excès de sucre dans le sang va entrainer une excrétion urinaire de glucose. Chez l’individu sain, la glycosurie est nulle. En effet, une glycosurie apparaît lorsque la glycémie est supérieure à 1,8g/l. L’intérêt de la Glycosurie est sa facilité de détection, avec une simple bandelette urinaire.

Traitement du diabète sucré :

Le traitement Diététique : Une alimentation de qualité adaptée est indispensable en cas de diabète. Elle pourra différée suivant l’état clinique de l’animal. En cas d’obésité, et de diabète secondaire, un régime hypocalorique amaigrissant sera prescrit. A l’inverse, en cas d’amaigrissement intense, un régime différent sera utilisé.

Dans tous les cas, on devra contrôler les taux de lipides, en effet un excès de matières grasses sera néfaste en cas de pancréatites, ce qui peut être le cas chez les diabétiques. Les pancréatites chroniques récidivantes fragilisent le pancréas et le diabète sucré peut provenir de ces affections.

Bien évidemment, il sera aussi nécessaire de contrôler les taux de glucides dans la ration, et notamment ceux de sucres rapides, qui devront être proscrits. Trop d’aliment dans le commerce contiennent des « sucres ». les sucres « lents « , tel que l’amidon, reste utilisable en quantité raisonnée. Votre vétérinaire est spécialiste en nutrition, il pourra vous orienter vers le choix d’un aliment adapté pour gérer au mieux le diabète de votre animal.

Le traitement médical : Le pancréas étant défaillant, il ne produit plus suffisamment d’insuline – hormone hypoglycémiante. Il faut donc remédier à cela en apportant de l’Insuline exogène. L’insuline ne pouvant être correctement absorbée par voie orale, la seule solution est de l’injecter. Signalons tout de suite, que malgré la réticence de chacun pour pratiquer une injection à son animal, cela reste le seul moyen de le traiter efficacement, mais qu’en plus nous pouvons affirmer qu’il est souvent plus aisé de réaliser une injection sous-cutanée que de faire avaler un comprimé, surtout à un chat. Ce type d’injection, de faible volume, non douloureuse, est un acte simple, et tout le monde y arrive avec un minimum de pratique.

Il est par contre difficile d’ajuster la dose d’Insuline : en effet il faut une quantité suffisante pour faire baisser correctement la glycémie, mais sans excès afin d’éviter toute hypoglycémie néfaste. L’Hypoglycémie est dangereuse, autant que l’hyperglycémie, elle peut engendrer de graves troubles neurologiques.

Il faut donc mettre en place un protocole de suivi du Diabète sucré : Visites fréquentes et contacts réguliers avec le vétérinaire pour ajuster le traitement.Si possible, mesures pluri-quotidiennes de la Glycémie : acquérir un Glucomètre = appareil permettant de mesurer rapidement la Glycémie avec une petite goutte de sang prélevée à l’oreille de l’animal – Cela est bien souvent nécessaire pour mettre en place un suivi correct et efficace.

Le diabète sucré est une maladie complexe, parfois difficile à gérer, qui nécessite une prise en charge et un suivi médical rigoureux pour obtenir de bons résultats. Le pronostic est bon chez l’animal correctement équilibré.